Actualités

Vapotella Rambouillet

VDLV World – Boutique Vapotella à Rambouillet

french flag

Le Tour de France se clôture avec la traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées. Au départ de Rambouillet, l’étape du jour nous permet de faire une halte dans la boutique Vapotella, où Grégory a répondu à nos questions.

Cet entretien met un terme à notre tour de France des partenaires boutiques, mais pas de panique nous retrouverons très prochainement d’autres acteurs du « VDLV World » !

Pouvez-vous nous présenter la boutique en quelques mots ?

La boutique Vapotella est installée dans le centre de Rambouillet au Passage Fleuri, une petite rue semi-piétonne. Elle y est installée depuis 2013 et, pour le moment, je suis le seul à y travailler mais un renfort est prévu, très bientôt, afin d’accroître le confort d’accueil.

Des travaux importants ont été réalisés, très récemment, afin de renforcer notre identité et pour que les personnes qui passent notre porte se sentent au mieux.

Qu’est ce qui distingue votre boutique de ce que l’on peut trouver habituellement ?

L’axe principal est, et restera, le fumeur qui décide de franchir le pas de l’arrêt du tabac. Avec tout le stress et les craintes que cela peut engendrer. C’est un cap important, pour eux, et une décision qui les engage sur un chemin qu’ils ont, presque tous, essayé d’emprunter au moins une fois avec les difficultés inhérentes au sevrage .

Les conseils pour bien débuter sont primordiaux. Il faut dé-diaboliser la nicotine et en faire une alliée, orienter sur le choix du matériel et sensibiliser à un bon usage mais pas seulement. Chacun a besoin, aussi, d’être rassuré et convaincu que la vape est, comme le sont les substituts nicotiniques bien utilisés, un moyen d’arrêter sans souffrance avec une spécificité essentielle propre à cet outil : l’arrêt dans le plaisir.

L’arrêt du tabac est un chemin subjectif. L’objectif étant de rendre, le plus rapidement possible, les dé-fumeurs maîtres de leurs choix et de réapprendre une chose essentielle : s’écouter à nouveau.

Le seul moteur doit être la motivation d’arrêter. Il faut en finir avec ce mythe qui veut que cela doit nécessiter une volonté à toute épreuve.

Vapotella forme, aujourd’hui, un petit réseau de boutiques installées dans des villes comme Chartres, Aulnay-sous-Bois, Bretigny-Sur-Orge, Sartrouville, et les relations au sein de l’ensemble des équipes y est presque « familiale ».

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans la vape ?

Comme beaucoup de personnes, j’ai été extrêmement surpris lorsque j’ai essayé la vape la première fois. Gros fumeur, j’ai réussi à arrêter le tabac sans aucune difficulté, sans souffrir d’aucun symptôme de manque.

L’époque était un peu différente et les systèmes fonctionnaient moins bien qu’aujourd’hui. Cela nécessitait pas mal d’entraide pour réussir à obtenir des résultats satisfaisants. Rapidement, je me suis retrouvé à donner des conseils aux débutants sur différents supports de communication, essentiellement numériques. C’est, donc, assez naturellement que j’ai effectué la transition en shop quand Mickaël, le patron, m’a proposé de m’occuper d’une de ses boutiques.

Pourquoi ce choix de nous vendre dans le shop ?

Tout d’abord, VDLV propose différentes gammes totalement adaptées aux primo-accédants. Ensuite, vous ne vous cantonnez pas à proposer, exclusivement, du mono-arôme correctement nicotiné, en réservant les produits plus « originaux » aux vapoteurs les plus avancés, à des taux trop faibles.

Les néo-vapoteurs peuvent, eux-aussi, avoir envie d’expérimenter, rapidement, la palette extrêmement variée que propose la vape, renforçant toujours l’expérience du sevrage dans le plaisir.

De plus, VDLV raconte aussi une histoire qui parle à de nombreuses personnes venant en boutique, aussi bien sur le parcours de l’entreprise, sur son évolution, sur ses fondamentaux et sur son attachement à maîtriser le plus possible toute les étapes de ses process de productions, d’un point de vue sanitaire d’abord, mais également sur le développement de son autonomie pour l’ensemble des produits constituant ses liquides.

Cette évolution, constante au cours des années et qui est toujours restée cohérente, donne une vraie identité à l’entreprise qui peut aider à renforcer le point essentiel, évoqué plus haut, qui reste qu’un fumeur a besoin d’être rassuré sur son futur parcours.

La demande, assez récurrente, de nos clients de proposer des produits français trouve une réponse claire avec ces produits, une réponse documentée que l’on peut situer sur la carte de France, participant ainsi à raconter l’histoire de VDLV.

Quel est votre e-liquide préféré ?

La gamme qui m’a le plus surpris a été Classic Wanted, avec son identité résolument gourmande, alors que l’image que j’avais de VDLV était plutôt celle d’une marque avec une bonne expertise des e-liquides fruités.

Depuis que la gamme a été complétée par des taux de nicotine plus élevés, elle répond aux attentes du plus grand nombre.

Le Sweet et le Brave sont, peut-être, mes deux favoris et vu que c’est avec ce premier que ma compagne est passée à la vape, je lui dois donc de ne plus avoir un logement qui sentait, parfois, le cendrier froid…

Merci à Grégory pour ces réponses.
Vapotella Rambouillet

Retrouvez la boutique Vapotella Rambouillet au 109 rue du Général De Gaulle, Passage Fleuri.

Téléphone : 09 84 52 03 38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*