Actualités

En 2017, l’anniversaire des 5 ans de VDLV

Reportage sur l’anniversaire de VDLV paru dans le #16 d’E-Cig Magazine (juin 2017)

En 2017, c’était l’anniversaire des 5 ans de VDLV. L’occasion pour le fabricant girondin des marques Vincent dans les vapes et CirKus de revenir sur certains moments forts de son aventure vapologique … et de sortir quelques « vieux » dossiers.

C’est ici, à l’IECB, que tout commence en 2010
#traçabilité #engagement qualité #arômesvapologiques #productionfrançaise

Si la société VDLV a été créée en 2012, c’est en 2010 que l’aventure débute sur le campus universitaire de Bordeaux, à l’IECB, situé à Talence. Vincent Cuisset, ingénieur en instrumentation, spécialisé en métrologie et qualité, découvre le principe de la vapoteuse.

Immédiatement convaincu par le procédé, il s’interroge sur la composition des e-liquides disponibles sur le marché. Il décide, alors, de mettre ses connaissances au service de cette innovation. Pour cela, Vincent établit un cahier des charges très strict. La sélection des arômes non seulement de qualité alimentaire, mais surtout de qualité vapologique, est au cœur des préoccupations .

C’est ainsi, qu’après 2 ans de recherche et développement, il présente à un nombre croissant de vapoteurs, sa 1ère marque. Outre leur très haute qualité sanitaire et gustative, ces e-liquides ont la particularité de contenir, des arômes naturels français. La société VDLV est créée, son siège social est basé à Pessac. Vincent s’entoure, par la suite, d’une équipe pluridisciplinaire et fait l’acquisition de matériels de production et d’analyse.

Octobre 2013 : pour défendre la vape de plus en plus menacée, l’équipe VDLV se mobilise. Elle part manifester, à Strasbourg, aux côtés de l’Aiduce et des vapoteurs, devant le Parlement Européen. Ce dernier se prononce, à une large majorité, contre l’assimilation des e-cigs à un dispositif médical. Puis la réglemente, strictement, dans l’article 18 de la Directive Tabac.

Il devient alors urgent de marquer l’indépendance de la filière face à l’industrie du tabac. Quelques mois plus tard, c’est la naissance de la FIVAPE, la Fédération Interprofessionnelle de la VAPE, dont VDLV est un membre historique. Son rôle clef est de défendre, auprès des institutions, les intérêts des vapoteurs et des professionnels du secteur.

#touchepasàmavapote #RIPbigpharma
Octobre 2013 devant le parlement européen

En avril 2014, VDLV fonde, avec un partenaire privé, le Laboratoire Français du E-Liquide. Totalement indépendant, le LFEL est un prestataire de service capable de créer, de produire et d’analyser des e-liquides et bases nicotinées. Le LFEL possède également un pôle R&D qui a pour objectif d’observer et de comprendre les paramètres physico-chimiques liés aux produits du vapotage.  En soutenant ces recherches, VDLV apporte sa contribution pour la création d’un domaine d’expertise scientifique dédié à l’étude de la composition des e-liquides et, notamment, celle des arômes.

#lesexperts #USAV
Logo CirKus

En décembre 2014, VDLV innove et développe de nouvelles saveurs associant pour la 1ère fois l’authenticité des arômes naturels à l’intensité gustative des arômes de synthèse. Le résultat est des plus gourmands : les e-liquides CirKus font le show.

#hummmmmm

En 2015, lors d’une expérience scientifique inédite Vincent découvre des propriétés capillaires insoupçonnées dans ses e-liquides. Cette nouvelle application n’a pas encore été développée à ce jour …

#WTF #poissond’avril
Logo afnor

Le 9 septembre 2016, VDLV obtient officiellement la certification E-liquide délivrée par Afnor Certification. C’est la première fois que des e-liquides apportent des gages de qualité, de sécurité et d’information aux consommateurs. C’est une avancée significative pour VDLV qui a toujours œuvré pour la mise en place de normes sur la composition des e-liquides, non seulement dans l’intérêt des vapoteurs, mais aussi de la filière. Aujourd’hui, la société pessacaise reste très engagée dans les travaux de normalisation européen (CEN) et mondiaux (ISO).

#bigup

Mai 2017, après plusieurs années d’audits et de procédures, VDLV obtient l’accréditation COFRAC pour l’analyse de la concentration en nicotine des e-liquides par techniques HPLC. C’est la première fois en Europe, qu’un laboratoire indépendant obtient une accréditation pour cette méthode d’analyse de nicotine sur e-liquide.

NB 2019 : En raison de son prochain déménagement sur un nouveau site de production à Cestas, VDLV a été contraint de suspendre son accréditation le 31 juillet 2019, celle-ci étant attribuée à un lieu d’implantation bien spécifique. Malgré tout, les compétences de son laboratoire d’analyse restent inchangées.

En septembre 2017, VDLV commercialisera sa propre nicotine vapologique. Fruit de nombreuses années de recherche, cette nicotine est produite à Pessac dans la toute nouvelle unité de production de la société. Grâce à une méthode d’extraction basée sur des principes de chimie verte, elle est conçue spécifiquement pour l’inhalation.

#innovation #exigences

A travers le parcours de VDLV, c’est toute une partie de l’histoire de la vape française que l’on découvre. Une histoire certes récente mais ô combien riche en événements fondateurs. A la fois engagé, exigeant et innovant, VDLV est également à l’image de son fondateur : tourné vers un avenir plein de surprises !

#onvousenditbientôtplus #inauguration
5 ans dans les vapes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*