Actualités

En novembre, c’est le Mois Sans Tabac

« En novembre, on arrête ensemble. »

Voilà un slogan qui entre doucement, mais surement, dans nos habitudes de fin d’année et qui sonne le début de 30 jours d’efforts pour les nombreux fumeurs qui ont décidé de se libérer définitivement du tabagisme.

 

en novembre, c’est le mois sans tabac

Ce grand défi collectif lancé par tabac-info-service.fr, et soutenu par le Ministère de la Santé, l’Assurance Maladie et Santé Publique France, réunit déjà, pour sa 4ème édition, plus de 135 000 participants.

Le #MoisSansTabac, c’est l’occasion pour de nombreux fumeurs de stopper définitivement une pratique qui tue, rappelons-le, près de 73 000 personnes chaque année, en France, et 6 millions de personnes dans le monde sur la même période.

Lancé en 2016, cet événement offre soutien et conseils à ceux qui le désirent. Il est ainsi possible de télécharger un kit généraliste comprenant un agenda, un dépliant, une brochure informative et un disque permettant de calculer ses économies, mais aussi une application de coaching reprenant diverses astuces, des mini-jeux et des conseils de tabacologues.

Ces derniers, professionnels de santé, peuvent d’ailleurs être joint par téléphone au 39 89 du lundi au samedi, de 8h00 à 20h00.

Quelle place pour la vape ?

Mais quelle place est attribuée à la vape lors de cet événement ?

Même si celle-ci n’est pas tenue à l’écart, nous pouvons tout de même nous interroger sur le fait que le moyen le plus plébiscité par les français (Le FigaroSovape) pour arrêter de fumer ne soit pas plus mis en avant que cela.

En réalité, les différents substituts nicotiniques n’ont pas, non plus, leur place au sein de cet événement de communication qui se veut, finalement, être une aide motivationnelle à l’arrêt.

vdlv lance une campagne informative

Cette année, VDLV décide de s’engager auprès des fumeurs et lance une campagne d’information avec ses partenaires boutiques.

Son nom : CHANGEZ, AVEC LA VAPE !

Nous avons imaginé une « double campagne » de communication afin de rassurer les fumeurs hésitant à se lancer dans l’arrêt du tabac.

Le concept de cette « double campagne » : rappeler au fumeur les raisons pour lesquelles il arrête de fumer et faire preuve de transparence quant à la pratique du vapotage.

« Vous savez d’où vous venez, mais aussi où vous allez. »

Comment se décompose la campagne ?

Dans un premier temps :

Qu’est-ce qui, depuis 10 ans en France, comptabilise le plus de décès entre la vape, la route ou le tabagisme ? Qu’est-ce qui tue dans le tabagisme ? Pourquoi est-ce qu’un fumeur arrête de fumer ?

C’est ce à quoi nous avons souhaité répondre par la première campagne « Le Goudron, c’est sur la route, pas dans la vape ».

Ce besoin d’interpeller est apparu évident suite à l’actualité récente de notre secteur et à la sortie d’un sondage Sovape-BVA dévoilé lors du dernier Sommet de la Vape et qui met en évidence que 59% des français pensent que vapoter est autant, voire plus nocif que fumer.

Dans un second temps :

L’usage d’un vaporisateur personnel peut apparaître flou pour certaines personnes. Le but est, alors, d’informer sur ce qu’est tout simplement la vape.

Cette campagne est à retrouver dès le début du mois dans nos boutiques partenaires, alors n’hésitez pas à la relayer !

Le kit VDLV, à télécharger (en cliquant sur les liens) :

Et rappelez-vous :

« Ne pas fumer pendant un mois, c’est multiplier par 5 ses chances d’arrêter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*