Actualités

Episode 3 : La récolte du tabac vapologique

Après l’épisode 1, sur la sélection variétale et la plantation, puis l’épisode 2, consacré à la croissance de la plante, il est maintenant temps de découvrir l’épisode de 3 de notre série d’articles dédiée au tabac de VDLV : La récolte du tabac vapologique.

Des méthodes de récolte adaptées à un tabac bien spécifique

Plantées en mai dernier, les petites pousses de tabac ont maintenant bien grandi. Elles ont laissé place à de majestueux pieds d’un beau vert foncé. Avec une taille comprise entre 120 et 150 cm de hauteur, ils possèdent des feuilles bien développées. Si la variété de tabac sélectionnée pour VDLV est légèrement moins haute que celle d’un tabac traditionnel, elle possède néanmoins une texture de feuille plus épaisse et plus rugueuse qu’un tabac blonc classique. Les feuilles sont également légèrement collantes et c’est plutôt bon signe. Car, grâce aux soins apportés par les tabaculteurs, elles sont maintenant naturellement chargées en nicotine.

Un timing à respecter

Après 3 mois en terre, l’heure de la récolte est maintenant arrivée. Celle-ci intervient à un moment clé de la croissance de la plante. Il faut, en effet, attendre que la plante soit arrivée à complète maturation et qu’elle contienne le maximum de nicotine possible. Si la récolte intervient trop tardivement, la plante ainsi que la nicotine risquent de se dégrader. C’est donc une étape à surveiller de près. En général, les récoltes commencent à partir du 15 août. Mais en fonction des conditions météorologiques, celles-ci peuvent débuter un peu avant ou un peu après.

Quand agriculture rime avec modernité

Il y a encore quelques années, une partie de la récolte s’opérait à la main. Mais ce n’est heureusement plus le cas. Les agriculteurs utilisent aujourd’hui des outils totalement adaptés à la culture du tabac et notamment des machines de type Kirpy ou Aubuguete qui permettent un gain de temps et d’énergie très appréciable. Dotés de scies circulaires et de vérins, ces outils sont capables dans une même action de soulever le pied du plant de tabac, de le couper, de l’entailler et de l’acheminer vers une remorque de transport. La récolte reste toutefois un travail long, fatiguant et éprouvant pour les muscles, notamment sous l’effet de l’écrasant soleil d’août.

Mais parce que parfois les images valent mieux que les mots, découvrez en images la récolte 2019 du tabac vapologique de VDLV chez plusieurs de nos partenaires tabaculteurs.

Si la récolte est terminée, le voyage de notre tabac vapologique ne s’achève pas encore. Il est même encore long puisque, tout juste coupé, il va être suspendu tête en bas dans des séchoirs bien spécifiques pendant au moins 45 jours. Cette étape sera à découvrir dans l’épisode 4 de notre série … à découvrir très prochainement.

Encore un grand merci à nos tabaculteurs pour leur travail, leurs photos et leurs vidéos.

Mentions spéciales à Jérôme ALLEGRE, Sylvie et Christian PINSAT et à la famille PELET au grand complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*